SwagPay, la solution du e-commerce au Burkina

0
98

TICANALYSE (société d’appui conseil en transformation digitale) a organisé du samedi 27 au dimanche 28 mai un HACKATHON dans ses locaux sis à somgandé. Ce concours de 32heures qui a réuni des participants de milieux professionnels divers  avait pour objectif de tester la sécurité autour de SwagPay.

 

SWAGPay est la première plateforme de paiement en ligne au Burkina Faso, utilisant les porte-monnaie mobiles. Avec SwagPay, on a une plus grande marge de dépôt car elle permet une fusion de nos comptes mobiles pour nos achats.» nous a expliqué Mahamadi Rouamba.

                                M. Mahamadi ROUAMBA DG ticanalyse et promoteur de BeogoLAB

Le pré lancement de SwagPay a consisté pour TICANALYSE d’organiser un test d’intrusion (hacking, piratage) sur cette plateforme afin de juger de son efficacité. « Nous avons demandé à des acteurs, qui travaillent dans la sécurité informatique ou qui ont pour ambition d’y travailler d’essayer de faire des intrusions afin de recenser les failles pour améliorer et consolider notre nouvelle technologie, car c’est la meilleure façon pour sécuriser une plateforme . » notifie M. Rouamba.

Toujours selon lui, c’est le procédé utilisé pour ce pré lancement qui a motivé le choix de la communication  axée sur la déontologie et l’éthique du domaine donné par deux de nos experts en sécurité informatique, Younoussa Sanfo Directeur Général de INTRAPOLE et Serge Philippe Ouédraogo Directeur Général de SYLVERSYS Consulting INTERNATIONAL.

                                            Les experts en sécurité informatique en pleine conférence

« De nos jours on parle vulgairement des hackers, L’idée n’est pas de vous montrer comment faire tomber un site, le pirater, ou supprimer ses informations mais plutôt de vous faire comprendre qu’il est formellement interdit de rentrer dans un système sans autorisation, et également vous montrer comment sécuriser vos différents projets dans le domaine de la sécurité informatique, comment se protéger contre les hackers malveillants, et comment éviter les intrusions dans les sites. » a expliqué les conférenciers aux participants.

Les 32 heures de hackathon se sont terminés par la présentation des projets (boutiques en ligne, de musique, etc.) des participants, voulant utiliser la plateforme SWAG PAY où les clients pourront payer directement en ligne des articles. «Cette nouvelle plateforme changera la donne au niveau du commerce, car de nos jours sur les réseaux sociaux (Facebook, WhatsApp, etc.) beaucoup y font du commerce. L’idée est que toutes ses initiatives se transforment en boutique en ligne pour permettre les achats en toute sécurité » a affirmé M. ROUAMBA.

Balguissa SAWADOGO