Grève des chauffeurs routiers: Pénurie d’essence à Bobo

0
57

Au troisième jour de la grève des chauffeurs routiers, les Bobolais commencent à vivre les désagréments  liés. Il y a pénurie d’essence dans la ville. Presque toutes les stations d’essence de la ville sont restées fermées, dès même la mi-journée. Les camions de ravitaillement sont bloqués au niveau des entrées.

Dans certaines grandes stations, il y a certes du gasoil et du gaz butane, mais le produit le plus consommé à savoir, l’essence sèche, manque sévèrement. Les consommateurs sont obligés de se rabattre sur les vendeurs d’essence en bouteille dans leurs quartiers.

Et là, comme sous le couvre-feu lors du push manqué de septembre 2015, la surenchère a déjà débuté. Chez certains revendeurs en bouteille, le demi-litre se vend jusqu’à 400 F CFA.

Par ailleurs, au cours de cette journée du vendredi,  ce sont plutôt les moto-taxis qui avaient la roue libre. Leurs promoteurs ont fait de bonnes affaires.

Car, contrairement au premier jour de la grève, la plupart des taximètres de la ville ont décidé de ne pas circuler. Ceux qui osaient étaient du reste intimidés par leurs camarades.