Développement rural : un avant-projet de loi pour accompagner les investisseurs agro-Sylvio-pastoraux et halieutiques

0
76

Le ministère en charge de l’agriculture  a proposé un avant-projet de loi qui va faciliter les investissements agro-sylvio-pastoraux et halieutiques au Burkina Faso, au cours d’une rencontre d’échanges avec les membres du gouvernement ce lundi 25 septembre 2017 au Premier ministère.

L’objectif de cet avant-projet de loi, à en croire le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques Jacob Ouédraogo, est de rendre ce secteur d’activité plus attractif. Il est question de faciliter la tâche aux jeunes, aux femmes et toute personne qui serait intéressée à investir dans l’agriculture afin de promouvoir le développement rural. Ainsi, selon Jacob Ouédraogo, c’est un avant-projet de loi qui vise à agrandir l’économie burkinabè.

En ce qui concerne le changement, le ministre annonce qu’il va avoir un dispositif qui va faciliter la tâche à ceux qui veulent travailler la terre. Et de préciser qu’il y aura « des exonérations pour ceux qu’ils veulent entreprendre pour la première fois pour la terre et des possibilités d’accompagnement » grâce à la « Banque agricole qui verra jour d’ici là ». A y voir de près, c’est donc un moyen qui va permettre à ceux qui ont des projets intéressants de bénéficier de la terre, les ressources financières et l’encadrement afin qu’ils tirent profit dans leurs investissements.

Cet avant-projet de loi doit arriver à l’Assemblée nationale pour son adoption à la fin du mois de septembre après son passage au Conseil des ministres, a indiqué le ministre de l’Agriculture.

 

Par Cryspin LAOUNDIKI