Burkina: «les investissements étrangers liés aux mines ont atteint 1.200 milliards FCFA, en 16 ans»

0
229

En l’espace de 16 ans, les investissements directs étrangers liés au secteur minier au Burkina Faso ont atteint 1.200 milliards de FCFA, a déclaré le ministre en charge des Mines et des Carrières, Alfa Oumar Dissa, à l’ouverture, jeudi à Ouagadougou de la première édition de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO).

«Entre 2000 et 2016, les investissement directs étrangers du secteur minier sont de l’ordre de 1.200 milliards de francs CFA pour les mines en exploitation ou en construction», a mentionné le ministre Dissa dans son discours d’ouverture de la manifestation.

Par ailleurs, le ministre a rappelé qu’au Burkina Faso, depuis 2009, l’or demeure le premier produit d’exportation en termes de recettes du pays.
«En 2015 le Burkina Faso a exporté 36,5 tonnes d’or. Il est attendu en 2016, 39,6 tonnes d’or», a-t-il annoncé, avant de préciser que le Burkina Faso dispose de nos jours de plus de 822 autorisations et titres miniers valides et 9 mines en production.
Au terme de son discours, le ministre en charge des mines a rassuré les partenaires du secteur minier au Burkina Faso, quant à la sécurité de leurs investissements, insistant sur la création de l’Office national de sécurisation des sites miniers (ONASSIM).
Selon les estimations officielles, les ressources aurifères participent pour plus de 12% dans la formation du Produit intérieur brut (PIB) du Burkina Faso.